72 heures d’échanges pour dynamiser la plateforme d’innovation multi-acteurs

RÉGION DES CASCADES
72 heures d’échanges pour dynamiser la plateforme d’innovation multi-acteurs
L’Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et des innovations (ANVAR) organise du 19 au 21 juillet 2022 à Banfora, un atelier d’animation de la plateforme d’innovation multi-acteurs de la région des cascades. La cérémonie d’ouverture a été présidée par Assita HOUETTE/KONE, première vice-présidente de la délégation spéciale régionale en présence des directeurs de l’ANVAR et des directeurs provinciaux en charge du développement rural.
Prévu pour durer 3 jours, Cet atelier d’animation de la plateforme multi-acteurs de la région des cascades vise à faire le point des activités, se pencher sur les difficultés majeures qui minent le développement de la filière maïs dans cette région et envisager sur la base des opportunités actuelles, des perspectives de pérennisation de la plateforme.
Pour le représentant du Directeur Général de l’ANVAR, Dr François W. KAGAMBEGA, l’animation desdites plateformes dans les différentes régions à travers des ateliers est une occasion pour organiser les acteurs du monde rural autour des chaines de valeur agricole. Cela leur permettra de saisir les opportunités de leur environnement, les mécanismes innovants à même de faciliter l’interaction et les relations en prenant en compte les perceptions, les intérêts divergents, les risques, l’accès aux ressources et les incitations entre les divers intérêts sociaux et économiques des parties prenantes.
Le président de la plateforme, Moustapha OUATTARA est revenu sur les acquis. Pour lui, si la plateforme n’existait pas il fallait la créer car l’existence d’un tel cadre à permis la mise en relation des acteurs, la multiplication des cadres de renforcement de capacité, la participation des membres aux foires et autres manifestations scientifiques et technologiques. Cependant, il a souligné que malgré les efforts fournis, des difficultés persistent et gangrènent l’évolution optimale de la plateforme. Il s’agit de :
-l’insuffisance d’équipements de stockage au niveau des boutiques d’intrants,
-le coût élevé des emballages de qualité pour les produits transformés et celui de plus en plus élevé des intrants agricoles,
-l’accès difficile aux intrants agricoles de qualité,
-les difficultés de conservation du fourrage et celles de l’accès aux équipements de production et de transformation,
-l’insuffisance de moyens financiers pour la mobilisation de certains membres de la Plateforme et de certains partenaires.
En termes de perspective, Le président de la plateforme entend s’investir avec l’organe dirigeant de l’organisation pour une gouvernance saine de la chaine de valeur (équité entre acteurs), améliorer les relations entre acteurs (producteurs-commerçants-industriels), encourager et accompagner le développement d’unités de transformation industrielle du maïs dans la Région des Cascades (alimentation humaine / animale), accompagner les transformatrices/ transformateurs à évoluer en PMI de transformation du maïs pour l’alimentation humaine et animale et accéder aux marchés locaux et institutionnels.
Présente à Banfora, la Directrice du Forum National de la Recherche Scientifique et des Innovations Technologiques (FRSIT), Dr Nafissatou OUEDRAOGO a saisi l’occasion pour parler du forum aux participants. Pour elle, le FRSIT offre aux acteurs de la plateforme une tribune d’exposition et de commercialisation des produits transformés du maïs et surtout un cadre d’échange avec de potentiels partenaires qui peuvent contribuer à développer leurs activités. Elle a donc encouragé les acteurs de la plateforme à prendre, activement, part à la prochaine édition du FRSIT.
DCIST/ANVAR
Cet article est classé dans la catégorie Actualité. Mettre en favori le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *