L’ANVAR à la rencontre des innovateurs et inventeurs de Bobo Dioulasso

L’Agence Nationale de Valorisation des Résultats de la Recherche et des Innovations (ANVAR), à travers la Directrice du Forum National de la recherche scientifique et des innovations technologiques, Dr Aoua Carole BAMBARA a rencontré les innovateurs de la ville de bobo Dioulasso le mercredi 7 septembre 2020. Au centre des discussions, l’organisation de la 13ème édition du FRSIT qui aura lieu en mai 2021.  La rencontre s’est tenue au Centre de calcul de l’Université Nazi Boni.

Au total vingt-trois innovateurs/trices  ont pris part à la rencontre. Salif Pierre DONDASSE, s’exprimant au nom  de l’association burkinabè des inventeurs et innovateurs du Burkina (AB2I a souhaité la bienvenue à la délégation. Après son mot de bienvenu, la directrice du FRSIT, Dr BAMBARA, a pris la parole pour remercier les innovateurs, au nom du DG de l’ANVAR, pour leur mobilisation. Elle a rappelé combien les innovateurs de la région des hauts Bassins se sont toujours impliqués aux biennales du FRSIT. Elle a aussi rendu hommage aux innovateurs primés. Elle a expliqué ensuite le report du FRSIT 2020 et annoncé le FRSIT 2021, prévue se tenir du 24 au 29 mai 2021. Elle a invité les innovateurs à s’y préparer pour une bonne participation de la région des Hauts Bassins. Il s’en est suivi les échanges à bâton rompu. Les insuffisances de l’organisation ont été relevées par les innovateurs, entre autres, leur accueil et leur installation au cours des précédentes éditions et leur prise en charge. A la suite desdits échanges, des recommandations ont été formulées par les innovateurs à l’endroit du DG de l’ANVAR. Ce sont :

  • La remise de brochures sur le 13e FRSIT à AB2I pour distribution aux membres de l’association ;
  • L’organisation d’une mission de rencontre des autorités, en l’occurrence du directeur régional du ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, mais aussi la faitière des hôteliers et transporteurs, pour un accompagnement des innovateurs de la région dans leur déplacement et hébergements à Ouagadougou au cours du FRSIT ;
  • La prise en charge des innovateurs une fois arrivés à Ouagadougou ;
  • Une meilleure affectation des stands d’exposition ;
  • Un accompagnement dans la protection de leurs œuvres par le CNPI ;

La réunion qui a duré deux heures a pris fin dans une ambiance de satisfaction des participants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *