Parc d’innovation de l’ANVAR « Une initiative louable » selon la ministre déléguée à la Recherche Scientifique et l’Innovation

La ministre déléguée chargée de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Dr Maminata TRAORE/ COULIBALY a visité le parc d’innovation de l’Agence Nationale de Valorisation des Résultats de la Recherche et des Innovations (ANVAR), le jeudi 9 septembre 2021. Elle était accompagnée du Secrétaire Général (SG) du MESRSI, Pr Mahamadou SAWADOGO et du DG ANVAR, Dr Louis SAWADOGO.

Une délégation constituée  de la ministre déléguée, chargée de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, Dr Maminata TRAORE/COULIBALY du SG du MESRSI, Pr Mahamadou SAWADOGO et du DG ANVAR, Dr Louis SAWADOGO s’est rendue, le jeudi 9 septembre 2021 au parc d’innovation de l’ANVAR pour constater de visu les réalités du terrain. Des parcs qui, selon la Stratégie Nationale de Valorisation de Technologies Inventions et Innovations (SNVTII), sont des plateformes où sont identifiées et disposées plusieurs technologies, inventions et innovations porteuses. Elles permettent aux parties prenantes (recherche, universités, entreprises, PTF et autres acteurs) de se retrouver en partenariat de proximité pour la valorisation de ces technologies.

Ces parcs d’innovation constituent donc un système de mutualisation des moyens destinés à offrir à une communauté ouverte d’utilisateurs, la possibilité de mener à bien, un ou plusieurs projets de valorisation sur un ou plusieurs produits porteurs. L’objectif principal de celui de l’ANVAR à Bagré est d’accompagner les agro-entrepreneurs qui continuent d’utiliser des technologies moins rentables (donc pas de retour sur investissement), à produire de façon rentable à travers des technologies innovantes adaptées au contexte local et développées par les chercheurs burkinabè.

 

Pour la ministre déléguée, Dr Maminata TRAORE/COULIBALY, la mise en place de ce parc d’innovation est une initiative louable car cela va servir à mettre en vitrine les résultats de la recherche. « Le parc d’innovation est également un outil qui va contribuer à former nos étudiants et aussi inciter les producteurs à adopter les technologies mise au point par les chercheurs afin d’accroitre leur rendement » a affirmé Dr Maminata TRAORE.

Quant au DG ANVAR, Dr Louis SAWADOGO, il soutient qu’il s’agit, pour eux, de faire de ce terrain de 54 hectares, une vitrine vivante de tout ce que les chercheurs trouvent comme performant qui peut impacter le domaine agricole. « l’ANVAR est prête à accompagner les jeunes qui veulent s’investir dans l’agriculture, jusqu’à ce qu’ils acquièrent la maitrise et pouvoir s’installer à leur propre compte », a-t-il laissé entendre.

Toutes les variétés de semences utilisées sur le site du parc sont des variétés à haut rendement et qui résistent aux différentes maladies développées par l’INERA.

 

DCIST/ANVAR

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *