Recherche scientifique et innovation : les innovateurs et inventeurs de Ouagadougou ont reçu la visite de l’ANVAR et du CNPI

Le Directeur général de l’Agence nationale de Valorisation des Résultats de la recherche et des innovations (ANVAR), Dr Louis SAWADOGO et le Directeur général du Centre nationale de la Propriété industrielle (CNPI), Mahamadi TASSEMBEDO, accompagnés de leurs collaborateurs ont visité conjointement les innovateurs et inventeurs de Ouagadougou du 5 au 6 juin 2020. L’objectif de la sortie était de visiter des innovateurs, les faire connaitre, recueillir leurs préoccupations et leur prodiguer des conseils pour de meilleurs résultats. Ces acteurs sont regroupés au sein d’une faîtière dénommée ” Association burkinabè des Inventeurs et Innovateurs (AB2I)” dont le président de ladite association a pris part à cette visite.

Pour rappel, l’Agence nationale de Valorisation des Résultats de la recherche et des innovations est une structure du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation qui a entre autres, pour missions la conception, la mise en œuvre et le suivi de la politique et des stratégies du ministère en matière de valorisation des résultats de la recherche et de l’innovation.

Au total treize inventions et innovations ont été visitées parmi lesquelles on peut citer le respirateur à température variable, des machines agricoles et des laves mains, des transformateurs agroalimentaires,  des fabricants  de moulin, des chauffe-eau solaires, des couveuses solaires à retournement automatique  et des poubelles écolo à base de pneus usés.

Pour le DG du  CNPI, Mahamadi TASSAMBEDO, cette sortie terrain est très importante pour la valorisation. Il a d’abord encouragé les inventeurs et les innovateurs pour le travail accompli, ensuite il a souhaité qu’ils soient plus organisé et apporter plus de design afin d’attirer plus de clientèles. Pour terminer il a profité donner des conseils pour la protection de leurs œuvres.

A la fin de la visite,  Dr Louis Sawadogo s’est dit émerveillé par le travail des uns et des autres. Le seul bémol qu’il a relevé est que les gens travaillent mais manquent de visibilité. “Ces personnes ont besoin non seulement d’un accompagnement, d’équipements spécialisés,  mais aussi d’une mutualisation de l’ensemble des efforts” a indiqué DG/ANVAR.

Par ailleurs, il souligne que la visite n’est qu’un échantillon des inventeurs et innovateurs  visité. Toutefois, il rassure qu’il poursuivra son plaidoyer auprès des autorités pour que ces inventeurs et innovateurs  puissent bénéficier d’un accompagnement afin d’arriver au consommons local car dit-t-il, « c’est l’unique façon de créer des emplois et de soutenir l’économie ».

Cet article est classé dans la catégorie Actualité. Mettre en favori le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *